Les transports en commun à Cuba

Si vous deviez vous déplacer à pied lors de vos visites des grandes villes cubaines, il y a fort à parier que vous rentreriez totalement exténués le soir tant elles sont vastes. Si l’on peut par exemple privilégier le moyen pédestre dans la vieille ville de la Havane pour en admirer tous ses atours, pour le reste mieux vaut utiliser les transports en commun pour se déplacer sur le sol cubain.

Les transports en commun en dehors des villes

Découvrez nos suggestions d’itinéraires à Cuba :


L’un des moyens les plus économiques pour rallier les villes et de ce fait, pour organiser un circuit touristique sur l’île cubaine d’une ville à l’autre, reste encore l’ autocar. Bien plus économiques que la location de voiture qui revient vraiment cher, les autocars offrent un confort non négligeable pour voyager.
  • Les grandes lignes : du fait du prix excessif de la location d’une voiture, les grandes lignes nationales sont le moyen le moins onéreux pour voyager dans le pays. Ainsi, la compagnie Viasul permet aux touristes de voyager partout dans l’île. Au vu de l’affluence et du manque de disponibilité, mieux vaut réserver son billet avant le départ et s’y prendre 7 jours avant la date de voyage.
  • les bus touristiques Transtur : alternative non dépourvue d’intérêt si vous ne trouvez pas de place dans les bus de la compagnie Viasul, le bus touristique. Les compagnies de voyage comme Transtur, mais également Cubatur ou encore Havanatur gardent quelques places disponibles pour les malchanceux des lignes nationales. Les billets peuvent se prendre directement à votre hôtel.

Les transports dans les villes

Pour visiter le centre d’une ville, comme son centre historique, il n’y a pas trente six mille solutions : soit vous y allez à pied, soit vous prenez les navettes existantes. A Cuba une chose est sûre, c’est qu’il vaut mieux éviter de prendre un taxi, car les courses sont hors de prix. Il reste néanmoins des alternatives très sympathiques.

  • Le bicytaxi : ressemblant un petit peu au cyclo-pouss que l’on peut rencontrer dans certains pays, le bicytaxi permet de traverser la ville de façon très agréable. Installés confortablement dans votre sorte de tricycle, vous pouvez vous faire conduire où bon vous semble. Attention néanmoins à bien établir le prix de la course avant celle-ci pour éviter toutes les déconvenues à l’arrivée.
  • Les maquinas : arriver à prendre une maquina ou autrement dit un taxi collectif est un peu comme si l’on voulait attraper le pompon sur un manège. Aucun arrêt n’ est réellement matérialisé, ni aucune ligne de définie. Lorsqu’une maquina se présente, il vous faut tendre le doigt pour vous signaler au chauffeur et lui indiquer votre destination en un seul mot clé. Si par chance celle-ci se trouve sur sa route il s’arrêtera pour vous laisser grimper sinon, il faudra retenter votre chance. Même joueur, joue encore.

Le plus folklorique des transports en commun

Si les grandes lignes de bus offrent à leurs passagers de très bonnes conditions de voyage avec un confort des plus plaisants, il existe un autre moyen de voyager qui l’est beaucoup moins.

  • Les bus astros : c’est sans conteste le transport en commun le moins cher de l’île, mais cela sera aussi pour vous le moins confortable. Déjà, ce bus est réservé aux cubains et il vous faudra parler parfaitement bien l’espagnol pour vous y faire accepter ou alors voyager avec un cubain. En tout état de cause, il faudra vous faire tout petit et ne surtout pas vous exprimer avec véhémence.
  • L’auto-stop : l’auto-stop marche très bien à Cuba. Si nous classons celui-ci dans les transports en commun, c’est que vous risquez fort de partager la benne de votre camion, la charrette avec plusieurs autres cubains. Peut-être cela sera-t’il l’occasion de discuter un peu durant le trajet. Attention, l’usage veut que contrairement à chez nous, la course ne soit pas totalement gratuite. Ayez donc quelques pesos avec vous !


Les transports en commun à Cuba sont la majeure partie du temps peu onéreux et très facile d’accès, excepté ceux qui sont exclusivement réservés aux locaux. Contrairement à d’autres pays si vous devez vous déplacer sur l’île cubaine mieux vaut les privilégier plutôt que de louer un véhicule qui sera hors de prix. Jouez sur les grandes lignes puis les connexions possibles pour voyager sans tracas.

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

22157

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

146236

voyageurs nous ont fait confiance

Haut