Les festivités et jours fériés à Cuba

Le peuple cubain a depuis fort longtemps la réputation d’avoir une culture de la fête. Au rythme souvent endiablé des airs de salsa et autres rumbas, les rues s’emplissent facilement de notes de musique auxquelles il est dur de résister. La jovialité des Cubains est d’autant plus perceptible lors des différentes fêtes qui ont lieu durant l’année.

Les fêtes et festivals cubains

Parmi les choses héritées des cultures ancestrales, le peuple Cubain s’attache à conserver des traditions qui pour certaines remontent à plus de 200 ans. Ainsi, plusieurs carnavals se déroulent à Cuba durant l’année.

  • Le carnaval de Santiago de Cuba : crée à l’origine pour marquer la fin de la récolte de la canne à sucre, ce carnaval a lieu en juillet. Troupes de danseurs, groupes musicaux, chars colorés emplissent de liesse les différentes rues de la ville.
  • Le carnaval de La Havane : sa particularité réside dans le fait qu’il se déroule toutes les fins de semaines durant les 2 mois d’été.
  • Les parandas de Remedios : se tenant au moment de Noël et plus précisément le 24 décembre, cette fête qui s’empare des rues de Remedios est l’une des plus anciennes et des plus populaires de l’île. A cette occasion, deux troupes des rues « les parandas », se livrent une compétition acharnée pour créer la plus belle des manifestations festives avec défilés, feux d’artifices etc.
  • La commémoration de l’indépendance : moment important dans la culture cubaine, la commémoration de l’indépendance a lieu le 20 mai et la fête de la rébellion nationale du 25 ou 27 juillet.
  • La cérémonie du tir à canon : elle est remarquable du fait que celle-ci se déroule en costumes d’époque et symbolise l’ancienne fermeture des portes le soir à La Havane et sur son port. De nos jours, le tir du canon a lieu dans la forteresse de San Carlos de la Cabaña à la tombée de la nuit en tant que prémices à un grand spectacle.

Les jours fériés à Cuba

Cuba ne fait pas partie de ces nations qui sont le plus dépourvues de jours fériés. En effet, si officiellement il est possible d’en dénombrer 9 reconnus nationalement, officieusement plusieurs autres sont venus se greffer sur une liste déjà établie. Tout au long de l’année, les jours fériés se multiplient.

En janvier si pour nous le 1er janvier est férié parce qu’il marque le début de l’année, à Cuba il l’est, car il symbolise la victoire de la révolution. Le 2 janvier est pour sa part le jour de la victoire. Tous deux sont donc fériés.

En avril, le 19 c’est la célébration de la Victoire de la Baie des cochons. C’est celle du peuple Cubain sur l’invasion américaine.

En mai on retrouve également le 1er mai pour la fête du travail.

En juillet, plusieurs jours fériés permettent de faire une pause. Les 25,26 et 27 sont dus à la commémoration de l’assaut à Moncada, une caserne envahie par les hommes de Castro et à la base de la révolution. Le 26 juillet est également considéré comme le jour de la révolte nationale.

En octobre, outre l’anniversaire de la mort de Che Guevara le 08, le 10 est férié du fait qu’il s’agit du jour de l’indépendance.

Enfin en décembre, le 25 décembre est férié en raison de noël et le 31 est férié pour cause de réveillon.

Au vu de toutes ces commémorations et festivités qui battent leur plein dans les différentes villes du pays, il est fort judicieux de programmer vos vacances à cette période. L’ambiance qui découle de ces périodes de liesse n’est sans commune mesure et c’est sans nul doute le moment le plus propice pour nouer des relations avec les Cubains.


Autres informations sur la culture cubaine

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

21378

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

141094

voyageurs nous ont fait confiance

Haut