L'économie de Cuba

Tendant à se renforcer peu à peu, l’économie cubaine repose principalement sur les secteurs des services avec une grande majorité dans le secteur touristique. Bien que Cuba exporte ses richesses de minerais ou ses productions agricoles comme le tabac et la culture de la canne à sucre, il n’en demeure pas moins que cette économie est néanmoins fragile, ayant souffert pendant longtemps de l’embargo imposé par les Etats-Unis.

Le niveau de vie à Cuba

La particularité du régime économique cubain est que celui-ci est différent selon que l’on soit Cubain ou touriste.

En effet, le niveau de vie pour les Cubains est vraiment bas avec des revenus mensuels représentant que quelques dizaines d’euros par mois. Pour augmenter leurs revenus, de nombreux Cubains transforment leur habitation en « casas particulares », sorte de chambres d’hôtes. D’autres ont la chance de percevoir de leur famille établie à l’étranger des «remesas», de l’argent envoyé régulièrement.

Parallèlement, se développe l’activité économique reposant principalement sur l’activité touristique et les activités en découlant. Ainsi, les hébergements touristiques, comme les campings internationaux affichent des prix beaucoup plus élevés que ceux réservés aux Cubains. En ce qui concerne les produits alimentaires, il n’est pas rare de voir des prix plus élevés pour l’eau, le lait quand ceux-ci s’adressent aux étrangers.

Témoin de ces deux économies parallèles, la monnaie cubaine est elle aussi double, selon qu’elle s’adresse aux Cubains ou aux touristes.

La monnaie à Cuba

Deux monnaies circulent à Cuba. D’une part, il y a le peso cubain et d’autre part il y a le peso convertible ou CUC (prononcez “kouk”).

Le peso cubano, qui est la monnaie nationale à Cuba est principalement réservé aux Cubains. Avec celui-ci, ils vont payer leurs menues courses, ainsi que tous les services qu’ils doivent régler à l’état. Divisé en centavos, il ne concerne absolument pas les touristes qui ne pourront rien en faire durant leur voyage.

Le peso cubano convertible, le CUC, est la monnaie de transaction internationale. Indexée sur le dollar, elle équivaut à quasi 1 euro. Elle sert à payer les restaurants, l’hébergement, les transports, etc.

La valeur du peso convertible par rapport au peso cubain est extrêmement forte. Ainsi, à titre d’exemple, 2 pesos convertibles valent environ 50 pesos cubains. Toutefois, il est bon de faire convertir quelques CUC dans une « cadeca », un bureau de change, pour pouvoir laisser un petit pourboire ou manger un petit en-cas.

Les médias à Cuba

Se développant peu à peu au fil des années, les médias à Cuba sont divisés en plusieurs catégories.

La presse écrite tout d’abord, se compose de quelques grands titres à diffusion nationale et quelques titres locaux. Les principaux journaux sont « El Economista de Cuba » en tirage national et traitant principalement d’économie, alors qu’un titre comme « Le Granna Diario » est local avec un tirage principalement à La Havane.

La radio est pour sa part très développée, avec des chaînes d’information comme « radio progreso » ou plusieurs stations radio émettant de la musique. La radio nationale « radio Habana Cuba » quant à elle, diffuse des informations économiques ou politiques.

En ce qui concerne la télévision, celle-ci est encore très limitée avec une chaîne principale, Cubavision. Elle émet principalement en espagnol, avec une diffusion internationale pour permettre aux ressortissants cubains installés à l’étranger de suivre les programmes.

Avec le développement d’internet qui prend peu à peu son envol, quelques programmes commencent à diffuser des émissions sur la toile par le biais du streaming.

Les secteurs d’activité à Cuba


Les secteurs d’activité à Cuba reposent principalement sur le secteur primaire avec des plantations de canne à sucre et de tabac, principales filières agricoles, l’exportation de quelques minerais et autres matières

premières. Si ces exportations se faisaient principalement vers la Russie et le Venezuela, la levée de l’embargo américain permet à celles-ci de se diversifier désormais.

L’activité industrielle repose quant à elle principalement sur l’industrie pharmaceutique et sur la transformation des matières premières en produits finis.

Enfin, dernier domaine d’activité et non des moindres, le secteur tertiaire, qui permet à Cuba de sortir la majorité de ses revenus. En effet, l’activité touristique est fortement développée et avec les services annexes, c’est sans nul doute la majorité des revenus de l’île.

Depuis la levée de l’embargo américain, Cuba connaît un véritable essor économique. Non seulement les touristes affluent augmentant ainsi la progression des revenus économiques, mais les relations économiques internationales se sont améliorées favorisant les exportations agricoles et industrielles. Le pays envisage désormais un renouveau, comme en témoignent les programmes de réhabilitation des infrastructures touristiques.


Autres informations sur Cuba

Stopover
t

150

créateurs de voyages

r

21129

avis de voyageurs

d

Garantie

Capital 7,7m€ & Assurance 8m€

Paiement Sécurisé

o

1500

suggestions d'itinéraires 100% personnalisables

U

139451

voyageurs nous ont fait confiance

Haut